Miss TICS

Veille et débats sur les technologies de l'information et de la communication...

25 février 2009

E-réputation et veille d'opinions, armes décisives dans la guerre de l'information...

ereputation Il n'y a pas un jour sans billet qui ne traite de la réputation numérique. Un vent de panique se fait sentir chez certaines entreprises alors que d'autres s'emparent déjà de cette "opinion" online comme d'une arme marketing efficace.  Face à cette force du Web Social, plusieurs attitudes sont en effet à adopter : la réflexion avant d'agir, l'information via les bons outils sur les bonnes sources, la prudence, la présence contrôlée, le droit de parole, la manipulation... Mais qu'y -a-t-il de vraiment nouveau dans tout cela? La rumeur, le bouche à oreille ont toujours été des "médias majeurs"... La vraie différence en somme, c'est l'ampleur du phénomène, c'est que tout le monde à la parole, qu'on accorde beaucoup de crédit à cette parole, que tout reste écrit, qu'il n'y a pas de droit à l'oubli et que Google est devenue une habitude telle pour l'internaute que ce dernier ne pense pas systématiquement à vérifier ce qui est écrit (toujours le fameux exemple United Airlines)... Bref, c'est certain , les marques n'ont jamais été autant exposées.

Reprenons...
La réflexion avant d'agir : pas la peine de céder à la paranoia, ni de se lancer dans "l'hyperactivisme", inutile aussi de se noyer dans un verre d'eau, tout ce qui est écrit n'a pas toujours d'impact... Bref, il faut analyser ce qui se dit de soi et réfléchir avant de parer si parade il doit y avoir (Comme Renaut qui a choisi de ne pas réagir face à la "fausse" publicité plagiée contre le réchauffement climatique...). N'oubliez pas que tout ce qui est écrit peut ne plus jamais être effacé ( car il ne suffit pas de retirer une page de son site pour disparaître du cache de Google, le site archives.org le prouve sans aller plus loin... jusqu'à 10 ans d'historique cela laisse rêveur!)

S'informer avec méthode : comme pour la veille traditionnelle, il convient de ne pas se lancer à corps perdu dans Google en quête d'information. Qu'on ait à coeur de savoir ce qui se dit ou qu'on ait à coeur de faire parler de soi, tous les médias ne s'y prêtent pas.  Le Web social aujourd'hui : c'est Facebook, Twitter, la blogosphère...et Google n'est pas forcément le meilleur sésame d'accès à tous ces outils. Les bons outils existent et l'excellent blog Demain la veille propose une très utile boite à outils (métamoteurs sociaux, moteurs de blogs, moteurs d'actualités, moteurs de recherhce de personnes, suivi de commentaires, veille de micro-blogging...)

En cas de souci : dent pour dent ? L'attaque en justice en cas de diffamation n'est pas très efficace dans un premier temps : trop lent, trop décalé... on se bat avec les mêmes armes pour être infiniment plus réactif. Doit-on aller jusqu'à la manipulation (faux internautes, faux commentaires...) ?  Après tout la supercherie a toujours eu sa place dans le marketing (si, si). Un intéressant article de infostratèges va même jusqu'à un parallèle avec les camelots de marchés qui travaillent en cheville avec de faux clients satisfaits, les spectateurs rémunérés pour applaudir..; Oui mais bon, malgré tout, je reste convaincue que le Web Social plébiscite la transparence. Suis-je naïve ?

Sur ce sujet d'actualité :
Les-infostrateges.com : la e-reputation manipulée
Tectoc TV : lentreprise_20_et_sa_ereputati/
Demain la veille : e-réputation, la boîte à outils du veilleur
Demain la veille :e-réputation, la cartographie des outils
Demain la veille : e-réputation , écouter avant d'agir

Posté par Miss_TICS à 17:23 - E-marketing - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire