Miss TICS

Veille et débats sur les technologies de l'information et de la communication...

27 janvier 2008

L'homme qui valait 5 milliards

surveillance Depuis quelques temps déjà,  la notion d'identité numérique et de réputation intéresse les internautes. Le semaine dernière j'évoquais l'aspect recrutement... Mais cela va bien évidemment au-delà. Facile de se créer son profil Web (sur un blog, sur Facebook, sur Youtube...). Difficile parfois de le gérer, c'est vrai. Mais facile aussi de créer le profil de votre ennemi, concurrent, patron, idole, candidat politique, anonyme... Pourquoi ? Pour le jeu, l'envie de nuire, et plus souvent... l'idée de grappiller un peu d'audience sur son site... A titre d'exemple, Eric aborde le sujet brûlant du moment : l'identité de Jérôme Kerviel. D'aucun se seront peut-être étonnés de voir ce nom et cette photo si rapidement diffusés aux médias. En peu de temps, plusieurs "Jérôme" ont "logiquement" fait leur apparition sur Facebook (supprimés depuis) et Linkedin. Quel est le vrai et y'en a-t-il d'ailleurs un ? Et si d'aventure ce nom n'était pas estampillé quelquepart dans le Web avant le Jour J, tout s'est mis en place avec une étonnante rapidité puisque Wikipedia est déjà de la partie...  Comme le signale Cleanette et TomHtml dans un commentaire,  il suffit de prendre un pseudo pour bien contrôler son image. Cet exemple l'illustre bien, cela n'est pas si simple. Lorsque je précise à des entreprises que "si elles ne prennent pas la parole sur la blogosphère, d'autres le prendront pour elles", c'est ce que j'essaie d'illustrer. Certaines personnes ou sociétés connues seront fatalement citées dans la blogosphère et ne pas prendre la parole peut parfois revenir à ne pas maitriser un buzz, une rumeur, ...

Le sujet étant d'actualité et difficile à traiter, je citerai ce jeune blog : Gestion de la réputation sur Internet : outils et méthodes. A surveiller de près aussi ce communiqué sur la première journée européenne de la protection des données personnelles, le 28 janvier. A lire encore, l'analyse d'Eric sur les outils de surveillance des réseaux sociaux... Bon, eh bien, surfez donc sur vous deux oreilles car, comme d'hab' ...un clavier azerty en vaut deux.

Posté par Miss_TICS à 23:34 - E-marketing - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire