Miss TICS

Veille et débats sur les technologies de l'information et de la communication...

29 octobre 2007

A tort ou à réseau ?

La mode est au réseau social. C'est indéniable. Mais pour combien de temps?  Beaucoup de monde (trop) se bouscule sur ces réseaux. Benjamin se demandait même s'il existait un point de rupture pour les communautés en ligne. On court après les intervenants et les membres au début...puis on se retrouve avec trop de monde, une population qui "flingue" l'esprit de l'espace, pour reprendre ses termes. En fait, c'est une vraie question, combien de contacts avez-vous sur vos réseaux respectifs ? 10? 50? 100? 500? Le fameux nombre de Dunbar. C'est le nombre d'amis avec lesquels une personne peut entretenir une relation stable à un moment donné de sa vie. Cette limite est inhérente à la taille de notre neocortex. (wikipedia) Elle est estimée à 150 personnes. Au-delà, il ne peut s'agir au mieux que de vagues contacts non entretenus. Un autre chiffre m'a amusé. Eric Vessier me précisait que l'on était à 6 personnes de son voisin. En gros, si toi, bloggueur de passage, tu ne me connais pas directement, tu connais au moins quelqu'un qui connaît quelqu'un qui me connaît... Nous sommes donc tous à 6 personnes de Monica Belluci (soupir). C'est en tout cas l'impression que l'on ressent lorsqu'au détour d'un blog, on tombe sur un traceur Viadeo vous assurant que vous "êtes à 2 personnes" de l'auteur de ce blog... Finalement, donc les réseaux sont partout. Alors, à quoi cela sert-il d'adhérer à tous ?

Allez, histoire de vous laisser méditer, je vous laisse avec un Facebook Song, c'est de circonstance. (pour les idéalistes, une autre sur ce site).

Posté par Miss_TICS à 18:03 - Pra-tics - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

    A quoi cela sert-il d'adhérer à un, en fait ? Chouette, un nouveau sujet sans fond. Prévois vraiment les cannelés...

    Posté par Andria, 02 novembre 2007 à 20:00
  • Et en plus il faut faire le choix du bon réseau

    Articles très intéressants sur ce blog!
    Effectivement, pas simple d'assumer et de garder son réseau social qui techniquement permet beaucoup plus que nous pauvre humain arrivons à gérer comme contact comme tu le dis dans ton article.
    Mais en plus, comme tous les nouveaux services 2.0 ou précédemment avec les messageries instantanées, vers quel service s'orienter et pourquoi?
    Je suis musicien, je vais chez myspace? Je file chez Facebooks, parce qu'il est censé être le leader? Un comparatif et un état des lieux, en France, serait intéressant à trouver...

    Posté par Yooztic, 05 novembre 2007 à 09:46
  • Tout juste

    Chaque Réseau a un peu sa spécificité (perso, professionnel, international,...) mais après il y a clairement un effet de mode. Facebook, il semble surtout qu'il faille "en être" en ce moment, c'est presque plus important que de savoir à quoi cela va servir.

    Posté par Miss Tics, 05 novembre 2007 à 12:16
  • dunbar merci

    tres interessant cet article et merci pour le nombre de dunbar!
    je ne connaissais pas le concept mais intuitivement javais decide de limiter la liste facebook a 100 personnes tout en prenant soin d'eliminer les contatcs ou rien ne se passe!!!
    decidement bcp d'encre en ce moment sur facebook!
    moi je suis deja over addicted mais cest comme tout outil, faut juste l'utiliser a bon escient! cest une novuelle maniere de faire des relations publiques!!!
    à bientot autour de ce fameux verre reporte@reporte?!

    Posté par stelladelarhune, 06 novembre 2007 à 20:29
  • Vive les réseaux !

    Merci Miss Tics, je viens de retrouver Eric Vessier - croisé au plan professionnel il y a maintenant 10 ans - grâce à ton article, le lien sur Viadéo me permet ensuite de la contacter : SUPER !

    Posté par Jean-Pierre, 23 novembre 2007 à 00:00
  • le web est petit...

    ... finalement

    Posté par Miss Tics, 23 novembre 2007 à 00:47

Poster un commentaire