Miss TICS

Veille et débats sur les technologies de l'information et de la communication...

12 septembre 2007

Faire ses cyber-emplettes sereinement !

ecommerce_360Le e-commerce en hausse constante, c'est presque un lieu commun d'en reparler encore ! Les derniers chiffres de la FEVAD ne font que rajouter une couche à une habitude dorénavant bien ancrée ! Ainsi, une étude récente auprès de 3 207 internautes français, montre que plus de 6 sur 10 d'entre eux, soit 61%  ont consulté un site de e-commerce sur les 6 derniers mois afin de préparer un achat en magasin. L'inverse est également digne d'intérêt puisque ils sont 41 % à s'être rendus dans un magasin en prévision d'un achat sur la toile. Mais le plus intéressant dans cette nouvelle façon d'acheter en ligne, c'est le rôle de conseil que jouent les internautes pour les acheteurs en puissance. Les bloggueurs sont de réels influenceurs, puisque nous parlions il y a peu de leur rôle déterminant dans l'achat en ligne avec une statistique sans appel  : "1/3 des internautes européens (44% en France) n'ont pas acheté un produit suite à un avis négatif lu sur des blogs !". Aujourd'hui, les derniers chiffres Ipsos confirment cette tendance puisque 24 % des internautes laissent une évaluation ou une note en ligne suite à un achat en ligne, que cela concerne le produit ou le vendeur.

Bref, nous le savions déjà, mais définitivement, nous faisons davantage confiance à nos pairs (nos mères?) qu'aux médias classiques... L'occasion pour rappeler qu'il existe un site de shopping communautaire avec Shopreflex. Consultez toujours avant d'acheter ! A bonne entendeuse...

Posté par Miss_TICS à 17:20 - E-marketing - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Merci...

    Merci LA miss pour ce billet, mais aussi pour le lien vers shopreflex

    Posté par Jérôme, 12 septembre 2007 à 22:30
  • Aujourd'hui avec l'évolution des nouveaux moyens de communication, l'information circule très vite.
    La gestion de la relation client devient un enjeu majeur pour les sites de e-commerce pour avoir une bonne image sur la toile. Comme vous le dites, les réseaux sociaux, les blogs perso, ou les sites communautaires sur le e-commerce sont autant de vecteurs pouvant propager une image négative ou positive de votre site de vente.
    Il ne faut donc surtout pas négliger les retours négatifs que peuvent occasionner une mauvaise relation client.

    Posté par DBI Interactif, 26 septembre 2007 à 17:34

Poster un commentaire