Miss TICS

Veille et débats sur les technologies de l'information et de la communication...

02 novembre 2006

Le cahier des charges Web, une nécessité.

seo L'Internet est devenue une évidence pour toutes les entreprises et le besoin de posséder un site Internet est au moins proportionnel à leur crainte de se faire avoir par un "mauvais" prestataire, simplement parce que le coût d'un site varie d'un prestataire à l'autre du simple au quintuple !La fracture numérique ne se comblant toujours pas et les Webagencies ayant du pain sur la planche à cause de l'ère blogosphérique, la crainte perdure... Rappelons l'évidence : on ne se jette pas dans un projet Web à la lègère, il faut se poser les bonnes questions, notamment les 4 règles d'or du contrat Web :
1- Conception, dévéloppement et maintenance du site (expression des besoins, cahier des charges, service détaillé du prestataire : calendrier, recettage, propriété intellectuelle, URL,...)
2- Hébergement (accessibilité et pérennité des données, garanties, disponibilité des serveurs, droits, sous-traitance de la prestation, migrations des données en fin de contrat,...)
3- Référencement ( mots clés, positionnement, achat de liens sponsorisés, obligations de moyens, rapports d'activité et statistiques...)
4- Fourniture de logiciels en mode ASP (un seul co-contractant, engagement sur des niveaux de service, sécurité et confidentialité, droits de propriétés...)
N'oubliez pas que vous pouvez être assisté pour monter ces projets, par des consultants, des CCI, des intermédiateurs...
(source: Mapetiteentreprise, image: sud-impact)

Posté par Miss_TICS à 17:02 - E-marketing - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Il y a quand même un pré-requis important à remplir avant de se jeter dans un projet: C'est la définition du projet, non pas en termes de code, logiciel ou infrastructure, mais en termes de besoins, buts et objectifs.

    Trop souvent des projets de site web sont lancés uniquement pour avoir un site web. Or si "l'Internet est devenue une évidence pour toutes les entreprises", il faut encore savoir pourquoi. Et par quel levier l'entreprise pourra en tirer bénéfices.

    Pour s'en convaincre il suffit d'étudier les cahier des charges transmis lors des appels d'offres (des entreprises, des administrations ou des collectivités demandeuses):
    - moins de un sur dix affiche clairement les objectifs
    - deux ou trois sur dix énoncent des objectifs en termes génériques ("présence sur le média incontournable", "augmenter la notoriété de l'établissement", "vendre nos produits"...)
    - le reste...

    Je note aussi que parmi ces appels d'offre très peu permettent une réponse adaptée. Soit une solution technique est décrite (trop souvent par un non-spécialiste), soit les éléments communiqués sont partiels ou erronés.

    Dans ces conditions que faire de ces quatre règles ?

    Posté par Jérôme, 04 novembre 2006 à 02:46
  • 4 règles

    Je suis d'accord pour dire que ces règles, nécessairement caricaturales, ne sont que la conséquence d'un projet bien pensé en amont et qu'en effet, certaines entreprises pechent par une difficulté à exprimer ne serait-ce qu'un expression des besoins. c'est pourquoi, il me semble que les prestataires "intermédiateurs" qui aident à la création d'un cahier des charges et à l'expression des besoins, où les différentes structures qui déblaient un peu le terrain, sont une chose utile. reste à l'entrepruse à bien avoir pensé sa stratégie actuelle et future en amont!

    En tout cas, ce qui est sûr, c'est que ce rapport au prestataire effraie bien plus d'une petite TPE !

    Posté par Miss tics, 04 novembre 2006 à 10:18

Poster un commentaire