Miss TICS

Veille et débats sur les technologies de l'information et de la communication...

18 avril 2006

E-tisser des liens

sponsorise Les liens sponsorisés constituent, à en croire les différentes statistiques, le moyen publicitaire le plus rentable, le moins risqué et le plus réactif. Bref, c'est l'Amérique, le e-Pérou ! Raison pour laquelle, les petites entreprises se ruent dessus derechef afin de booster leur référencement le plus efficacement possible. Il y'a tout de même quelques ficelles à connaître avant de s'engouffrer dans la sponsoringmania... Voyons tout cela sous forme de questions :
Premièrement, les gens cliquent-ils ? Une petite étude de Jupiter Research mise en avant par Abondance, tend à corroborer l'intérêt des dits-liens : 
"62% des internautes cliquent sur un lien à l'intérieur de la première page de résultats des moteurs de recherche et que 90% cliquent sur un lien dans les trois premières pages (soit les 30 premiers résultats), que ce soit un lien issu du référencement "naturel" ou de liens sponsorisés".
Ensuite, s'agit-il bien de clics "utiles" ? On estime que 72% des clics sur un site sont suivis d'un contact et que la moitié de ces contacts peuvent générer un achat. (Journal Ma petite entreprise)
Quels sont les avantages ? Un budget totalement maîtrisé, vous répondra-t-on souvent, ce qui est vrai dans la mesure où tout est basé sur un système de paiement au clic. Une mise en oeuvre rapide (les premiers clics arrivent dans un délai de 48h une fois les mots achetés) Et une traçabilité en temps réel. Bizance quoi.
Une mise en garde ? Oui, tout de même. Comme tout achat publicitaire, il faut bien déterminer sa stratégie en amont avant l'achat de ses mots clés (certains valent très chers et resteront la seule propriété des "gros", sachez affiner vos demandes). Puis, à défaut de mise en garde, un conseil : ne choisissez pas des expressions et mots clés racoleurs, privilégiez la pertinence et la cohérence (on a encore en tête évidemment l'UMP et ses fameux "karchers" et autres mots clés...) Il en va de votre image de marque et de la clarté du message que vous voulez faire passer...

Allez, partez tisser en paix...

Posté par Miss_TICS à 16:12 - E-marketing - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    A relativiser...

    "On estime que 72% des clics sur un site sont suivis d'un contact et que la moitié de ces contacts peuvent générer un achat."

    Il faut me dire dans quel secteur il y a 72% de taux de transformation en contact... ce chiffre est absolument bidon.

    Posté par Jean-Yves, 18 avril 2006 à 21:07
  • référencement naturel versus le référencement artificiel

    Le référencement naturel est complexe, d'autant plus que des messages viennent polluer les entreprises en attente d'expertise (message du type :"référencement pour 29€ /mois").

    En résumé c'est long, complexe et cher... mais cela peut rapporter gros.

    Sur le même sujet lire:
    Comparer le référencement naturel versus le référencement artificiel : http://net.com.virale.over-blog.com/article-913433.html

    Didier

    Posté par Net.Com.Virale, 19 juillet 2006 à 10:05

Poster un commentaire