Miss TICS

Veille et débats sur les technologies de l'information et de la communication...

14 mars 2006

Les miss TIC, des perles rares ?

fillenticLes femmes sont moins présentes dans l'univers TIC que les hommes. C'est un constat qui a servi de base à un colloque  interministériel intitulé "Femmes face aux sciences et TIC : de l'école à l'emploi, la fracture numérique a-t-elle un genre ?" (le 5 décembre dernier) dont les buts étaient de comprendre cette désertion féminine et de proposer des solutions... Si les chiffres 2006 tendent à effacer les disparités entre les sexes, l'acte (s'appuyant essentiellement sur des chiffres de 2003, il faut bien le signaler...) part du principe que dans la sphère privée les femmes sont moins nombreuses... Pourquoi ?
1) D'abord, les femmes ont une vision stéréotypée de l'informaticien ( en gros, autiste, scotché à son écran, asocial et étroit d'esprit, rien que ça !)
2) Ensuite, les jeux vidéos, premier contact avec la sphère TIC, sont essentiellement masculins. Et là, il faut reconnaître que ce n'est pas faux... Entre les jeux de voiture, les DOOM,  Half Life, les Lara Croft aux formes taillées pour ces messieurs et autres jeux de guerre, la cible marketing est clairement définie... (47% des filles ont une console pour 66% pour les garçons)... Sur ce deuxième point, on nous rassure, cela change. Outre les femmes qui jouent à ce type de jeux de massacre (oui, et alors?), l'ère 2006 se décide à capter les attentes féminines : c'est l'ère "multi-joueurs", les femmes étant sociales et les joueuses stratégiques, elles apprécient la coopération et les jeux à base d'intelligence artificielle (bref, construire une famille avec les SIMS)...
3) Enfin, les garçons, comme les filles, ne connaissent pas les métiers des TIC... Mais puisqu'on en parle, au lycée, je n'ai pas souvenir d'avoir entendu parler des métiers du marketing, du commercial, pas plus que de l'infographie, ou de l'informatique (oui, le Web n'existait pas alors...)
Bref, un rapport un peu bancal (les chiffres ne sont pas assez récents dans l'ensemble) mais intéressant pour évoquer un phénomène de société qui est peut-être d'avantage un problème d'éducation ? (via le Conseil Régional)

Posté par Miss_TICS à 10:56 - Statis-Tics - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Je serais curieux de connaitre la part des utilisatrices pour des services comme les Skyblogs ou MSN messenger. Je suis sûr qu'on y trouverait beaucoup de femmes, qui sont comme chacun le sait de grandes bavar... euh communicantes

    Posté par Sebastien, 14 mars 2006 à 11:07
  • Trop rares perles...

    ... mais tu es là... heureusement!
    En tout cas, je suis tout à fait d'accord avec ton point 3... je n'ai pas non plus ce genre de souvenirs... mais c'est maintenant loin, les choses ont peut-être changées... (??)

    Posté par Jérôme Charron, 14 mars 2006 à 14:16
  • Bonjour,
    Je ne crois pas qu'il faille tout mélanger, loisirs, usage des TIC et carrière dans les TIC, ce sont des sujets différents.

    Ceci dit :
    - "informaticien autiste, scotché à son écran, associal et étroit d'esprit",
    C'est ce qu'on disait il y a 20 ans des informaticiens... parce qu'à l'époque il n'y avait essentiellement que des anaylstes programmeurs, dont je faisais partie d'ailleurs bien que femme, et effectivement le développement nécessitait une telle concentration qu'on pouvait être pris pour des autistes (et oui à la moindre erreur, il fallait recommencer des heures de boulot, donc on faisait gaffe).
    Mais c'était il y a 20 ans... Navrant qu'on ressorte ce vieux stéréotype aujourd'hui, qu'on n'entendait plus depuis des années !

    - "les jeux vidéos, premier contact avec la sphère TIC"
    En 20 ans d'informatique, je n'ai jamais touché un jeu vidéo, et je ne vois pas le rapport entre ça et les TIC !
    "Les TIC regroupent un ensemble d'appareils nécessaires pour manipuler de l'information, et particulièrement des ordinateurs et programmes nécessaires pour la convertir, la stocker, la gérer, la transmettre et la retrouver."
    Un jeu vidéo n'est une information ou donnée pertinente, c'est juste une activité ludique aussi je comprend parfaitement que ça n'intéresse pas tout le monde au même titre que le tennis ou le tricot, ou encore l'oenologie par exemple !

    -"les garçons, comme les filles, ne connaissent pas les métiers des TIC"
    Effectivement on ne va pas à l'ecole pour apprendre des métiers mais plutôt pour apprendre les bases de la culture générale à moins d'être dans un lycée pro auquel cas on apprend un métier.
    Mais par contre, on doit au moins apprendre quelques rudiments informatiques dans le cadre de cette fameuse culture générale.
    En tous les cas ça se faisait autrefois. Je me souviens d'ailleurs de l'époque où des TO7 avec crayon optique, puis des amstrad PC ont été mis à disposition des élèves dans les écoles ...
    Vous devez vous en souvenir aussi, c'était au début des années 80, juste avant la naissance du Web en 1989.

    Maintenant si les femmes aujourd'hui sont moins présentes dans l'univers des TIC que les hommes c'est vraiment qu'elles ont régressé.
    Mais bon plus rien ne m'étonnes aujourd'hui puisqu'on est rentré dans le siècle de la régression.

    Posté par Sophie, 14 mars 2006 à 20:41
  • Encore que

    Même si je ne partage pas tout de cette analyse de colloque, je pense en revanche que tout est lié. Même si ce n'est pas une condition sinequanone, il est clair que les jeunes joueurs ont apprivoisé l'outil informatique bien avant certains non-joueurs, et ce, de façon ludique qui plus est...
    Il me semble également que le rôle de l'école ne se borne pas à une simple acquisition de culture générale. Premier contact social, on ganerait à avoir relativement tôt un panorama des différentes fonctions entreprises existantes pour faciliter l'insertion plsu tard (c'est le rôle notamment du fameux stage en entreprise de la 3ème...)

    Après quoi, bien sûr, je reste d'accord avec vous, on ne peut pas tout caricaturer, ni tout généraliser... Dieu merci !

    Posté par Miss Tics, 16 mars 2006 à 13:50

Poster un commentaire