Miss TICS

Veille et débats sur les technologies de l'information et de la communication...

17 février 2006

Google au delà des limites

81761Tout génial que soit Google, la blogosphère ainsi que la e-presse high tech n'ont jamais cessé de brandir des Warnings pour que les internautes se méfient de la googuelisation totale de leurs habitudes de surf. Leurs e-leçons de précaution semblent porter puisque la télévision, le média ennemi de l'Internet,  commence à relayer l'information. Au coeur de la critique aujourd'hui, deux services sont visés. La version 3 de Google Desktop, qui porte atteinte (encore?) à la confidentialité des données personnelles. Rappelons que l'outil "desktop" a pour principe de base de chercher sur le disque dur de l'utilisateur des fichiers (idéal pour les gens brouillons se perdant au fin fond d'une arborescence relevant du labirynthe), là où le bas blesse avec Google; c'ets la fontion "Search acroos computer" qui consiste à déposer des copies de documents sur les serveurs du Moteur. Outre cette idée de données personelles se baladant sur la toile, pointe la crainte de campagnes publicitaires façon Google en fonction de nos centres d'intérêt...Bref. L'autre sujet tendancieux du moment, c'est le moteur de recherche bridé pour la Chine, relançant la polémique très "tendance" de la liberté d'expression et du combat contre la censure... Et, enfin, l'action Google continue de baisser... rassurons les adeptes du petit david devenu Goliath, il en faut plus pour freiner son ascension, tiens encore une preuve ici... Croyez-en tata miss Tics, surfez toujours les yeux ouverts.

Posté par Miss_TICS à 14:53 - Outils de recherche - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    Google

    Google est là,on devras l'utiliser et prendre ces Bons Cotés et laisser le coté obscure du Moteur et ses Softs.
    Mehdi

    Posté par ntic, 17 février 2006 à 21:39
  • je viens de commenter les articles de Time magazine sur mon blog.
    Votre analyse est excellente. Je la relaierai aussi.
    @bientô

    Henri K

    Posté par Henri Kaufman, 19 février 2006 à 14:25
  • Et à lire absolument la fantastique opération de RP / marketing pour expliquer, justifier, se dédouanner de leur attitude en Chine. Un cas d'espèce !
    http://googleblog.blogspot.com/2006/02/testimony-internet-in-china.html

    Posté par S.decampou, 22 février 2006 à 12:44
  • Charité bien ordonnée...

    On ne s'en fait pas beaucoup l'écho en France, mais Google est également... opérateur télécoms. A toute petite échelle, certes: celle de Mountain View, le siège de la firme, où Google a déployé un réseau Wifi. Cela a fait un peu de remous, et aussitôt votre moteur de recherche préféré a décliné toute ambition à grande échelle sur ce terrain. Mais devinez quoi? il a inscrit au nombre de ses "projets socialement responsables" le déploiement de réseaux Wifi dans plusieurs métropoles africaines. Et maintenant la minute de parano obligée à propos de tout géant quasi-hégémonique (et si en plus il est américain...): Google gagne de l'argent en dirigeant les flux d'internautes qu'il capte grâce à divers services avant de les orienter de façon préférentielle vers les sites qui acquittent une taxe (sous forme d'achat d'espace publicitaire, essentiellement); pour ce faire, il passe par les tuyaux des opérateurs télécoms dont le métier est d'acheminer les flux de données; ceux-ci acheminent les données Google indifféremment, sur la base d'un droit d'accès au réseau et de la consommation de bande passante. Question: que se passe-t-il si ceux qui ont la main sur le tuyau décident qu'ils pourraient augmenter leurs marges en accordant un traitement de faveur à des flux émis par des clients payant une taxe spécifique (c'est que ça en bouffe, de la bande passante, tous ces web services...)? M'est avis qu'il y aurait des paris à faire en bourse sur des rapprochements entre opérateurs, FAI et offreurs de services en ligne aux Etats-Unis. Ou bien est-ce que j'arrive après la bataille?

    Posté par Eric CULNAERT, 23 février 2006 à 09:35

Poster un commentaire