Miss TICS

Veille et débats sur les technologies de l'information et de la communication...

06 janvier 2006

Plein jour sur le Web Invisible

iceberggros_indic_reduit Inutile de revenir sur la suprématie de Google dans la recherche d’informations, mais pour comprendre l’aspect réducteur de n’utiliser qu’un seul outil de recherche, un chiffre est éloquent : Google localise « seulement » 8 Milliards de pages sur 25 Milliards de pages visibles et sur 730 Milliards de pages invisibles…
Et c'est sur ce dernier point que revient Christophe Asselin (Digimind) avec un White paper sur le Web Invisible pour la veille strategique (cf. communiqué de presse en pdf). Tout y est abordé jusqu’à la méthodologie requise. Rappelons que le "web invisible"  désigne la partie du web non accessible aux moteurs de recherche classiques. Il comprend des bases, banques de données et bibliothèques en ligne gratuites ou payantes, des pages protégées par l'auteur (balise meta qui stoppe le robot), des pages générées seulement dynamiquement, lors d'une requête par exemple, des informations non indexables (certaines extensions de fichiers), des informations pas encore indexées (en attente de référencement)
Bref, plus de 500 fois le volume du Web visible. Pour citer Asselin :  "le web invisible regorge d'informations
professionnelles de haute qualite, indispensables aux differents metiers de l'entreprise
".
Un magnifique e-travail, à e-consulter absolument !

Posté par Miss_TICS à 10:36 - Intelligence économique - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    voeux

    Chère Miss Tic, voici des mois que je viens sur votre blog y consulter vos articles, toujours très intéressants. Je profite de ce début d'année pour vous souhaiter plein de bonnes choses et une inspiration fertile.

    Posté par Sophie, 06 janvier 2006 à 18:47
  • demande à voire

    c'est bien beau d'en parler et d'en refaire une longue explication avec plus ou moins d'argument,ma
    mais il serais mieux den faire usage, comment et surtout avec kel moteur ,voir meme logicièle puisque la plus part ne vois pas ces fameuses
    pages web.
    je demande à voire.

    Posté par bobo, 27 août 2008 à 02:27
  • Reference

    Oui, c'est homme a fait un travail remarquable sur l'analyse du Web invisble.

    Cependant, les chiffres qu'il avance sur le nombre de pages invisible (sans compter le fait qu'ils ont du largement augmenter depuis 2006) me laisse perplexe. Tout le monde s'accorde à dire qu'il est extrèmement difficile de le déterminer avec précision, et que nous somme peut etre encore très loin de la vérité!
    gloups! quand on sait que ces informations ont un contenu souvent extremement riche, ça laisse rêveur !

    Posté par AcccuraCast, 05 juillet 2007 à 16:53

Poster un commentaire