Miss TICS

Veille et débats sur les technologies de l'information et de la communication...

15 décembre 2005

Les aventuriers du fichier perdu

cdL'archivage numérique est au coeur des préoccupations actuelles, tant pour le particulier désireux de conserver ses données, fichiers ou photos, que pour l'entreprise ou la nation, si on aborde le thème de la conservation du patimoine universel. En effet, on se heurte à l'évidence du caractère éphèmère des supports de stockages de l'information (soupir !). Le livre, puis la K7, puis la "vieille" disquette 5 pouces, le CD Rom, le DVD, un disque dur, une puce, etc....
Conserver ses données.
Bon, revenons tout d'abord au souci de l'intenaute (ou de la PME) lambda avec les principes de base. A court terme, il faut tout de même commencer par :
- Classer ingénieusement et méthodiquement (par chronologie, théme..)
- Multiplier les sauvegardes (stocker sur plusieurs supports et deux disques durs différents)
- Privilégier certains supports (éviter les CD er DVD RW et les CD bleus clairs ou verts plus sensibles aux variations de température)
- Faire évoluer ses supports (migrer de support avant qu'il ne soit obsolète)
[via Blogatic]
Et le patrimoine ?
Alors là, on touche au vieux fantasme humain de marquer advitam eternam son passage dans la pierre. Le meilleur exemple, bien sûr : le projet d'archivage numérique de la BNF: "Si rien n'est fait, 80% des 200 millions d'heures du patrimoine mondial pourraient disparaître d'ici 10 ans" (INA).  L'archivage numérique, oui, certainement mais dans ce cas, il est évident qu'on se confronte à un capital temps et un coût de stockage bien plus important ! Car comment tout stocker, sur quel espace et comment aisément faire migrer à chaque fois qu'une technologie nouvelle en chasse une autre? Un défi pharaonique mais ô combien passionnant... [plus de détails sur Culture et Tic]

Posté par Miss_TICS à 15:48 - Intelligence économique - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Miss Jones et Indiana Tics

    Je me souviens avoir lu il y a quelques temps qu'à la NASA, la durée de vie des supports de sauvegarde était inférieure au temps nécessaire à effectuer les sauvegardes (sans compter la masse de données à stocker qui augmente). Ca donne le vertige...
    Il est clair qu'il y a là un vrai défi à relever!

    Posté par Jérôme Charron, 15 décembre 2005 à 19:06

Poster un commentaire